PHOTOGRAPHIES PAR BERNARD HERMANN

Photographe et journaliste, Bernard Hermann arrive à La Nouvelle-Orléans en 1979. Les quelques mois de son séjour se transforment vite en quatre années dans la sulfureuse « Big Easy ». De là sont nés ces « Bons temps roulés »…

« Bons temps roulés » découle de l’expression canadienne francophone « laissez les bons temps rouler », symbole même de l’esprit de La Nouvelle-Orléans. Festive, flamboyante, la légendaire reine créole de la basse Louisiane est en effet le chaudron de tous les bouillons de cultures et de tous les métissages de musiques, de couleurs, de saveurs pimentées… Bernard Hermann parvient à en capturer l’âme comme personne ne l’a encore fait.

L’exposition dévoile des images d’une rare intensité, qui peuvent être retrouvées dans le livre Bons temps roulés, publié chez Albin Michel.

Salle William-Faulkner (Hôtel de Ville), 8 - 11 septembre

Top